Norvège : deux barges électriques et autonomes pour ASKO

Le chantier naval indien de Cochin vient d’achever la construction de deux barges autonomes. Destinées à ASKO, géant suédois de la grande distribution, celles-ci seront utilisées pour le transport de fret dans les environs d’Oslo.
 
En Norvège, les projets autour du bateau électrique se multiplient. Alors que Yara lançait fin 2021 le premier bateau-cargo électrique au monde, le chantier naval indien Cochin a finalisé la construction de deux barges électriques et autonomes. Construite pour le compte d’ASKO, géant suédois de la grande distribution, celles-ci seront exploitées pour le transport de marchandises dans les environs d’Oslo où elles assureront la liaison entre Horten et Moss. Elles viendront remplacer une partie du fret aujourd’hui réalisé par camions.
 
Jumelles, les deux barges mesurent près de 70 mètres en longueur. Entièrement électriques, elles reçoivent chacune 1 846 kWh de batteries. Chaque navire pèse environ 600 tonnes et peut transporter l’équivalent de 16 remorques aux normes européennes entièrement chargées à chaque voyage.
 
Une fois les navires entrés en exploitation, ASKO souhaite proposer sa solution de transport écologique à d'autres acteurs de la logistique. L’entreprise indique envisager de renforcer progressivement la capacité à la fois sur la liaison Moss - Horten et sur d'autres routes côtières pour soulager le réseau routier et contribuer à la réduction du climat. Pour ce faire, ASKO a créé une compagnie maritime distincte, baptisée ASKO Maritime AS.
 

Sans équipage à compter d'ici à fin 2024

 Au départ, les deux barges d’ASKO commenceront à être exploitées avec un équipage.

Partenaire du projet, Kongsberg Maritime modernisera par la suite les navires avec une technologie pour un fonctionnement autonome, l’objectif étant que les deux navires naviguent sans équipage d'ici à 2024


ASKO, Norvège,

Partager cette actualité