Un bateau de recherche à hydrogène pour l'Université de San Diego

Doté d’une technologie hybride, le nouveau navire de l’Université de San Diego sera équipé de piles à combustible et fonctionnera à l’hydrogène. Livraison prévue en 2024.
 
A San Diego, le transport maritime passe au vert. Alors que le port de la ville annonçait il y a peu l’acquisition d’un premier remorqueur 100 % électrique, l’Université de San Diego a acté l’achat d’un nouveau navire à hydrogène.
 
Appelé à remplacer le Robert Gordon Sproul, le nouveau bateau sera chargé de mener des activités d’éducation et de recherche le long du littoral californien. Financé par les autorités à hauteur de 35 millions de dollars, il entrera en service courant 2024.
 
Capable d’embarquer une cinquantaine de passagers, ce nouveau navire de 38 mètres intégrera un système hybride associant des piles à combustible à un générateur diesel électrique. Il pourra réaliser 75 % de ses missions grâce à l’hydrogène et fonctionnera sur ses générateurs diesel pour les missions plus longues.
 
Doté des dernières technologies en matière d’analyse et de recherche, le navire sera opéré par la Scripps Institution of Oceanography et s’inscrit dans le cadre du programme de neutralité climatique engagé par l’Université de San Diego.


Californie, Etats-Unis,

Partager cette actualité