Bateau à hydrogène : Toyota et Yanmar valident leurs premiers tests

Associés depuis près d’un an pour le développement d’un bateau à hydrogène, Toyota et Yanmar viennent d’annoncer avoir terminé les premiers essais en mer au large de Kunisaki, dans le sud du Japon.

Engagé depuis 2020 dans l’odyssée de l’Energy Observer, Toyota multiplie les partenariats dans le domaine des applications maritimes. Il y a moisn d’n an, le constructeur japonais annonait une alliance avec Yanmar, un constructeur de bateaux basé en Corée du sud, pour mettre au point un premeir bateau à hydrogène.

Une technologie issue de la Mirai

Pour mettre au point le bateau à hydrogène de Yanmar, Toyota a puisé dans la technologie de la Mirai, sa toute première voiture à hydrogène. La pile à combustible et les réservoirs ont ainsi été intégrés sur un Yanmar EX38A, un grand bateau de pêche de 12.4 mètres dont les besoins en autonomie et en puissance sont importants.

La classique motorisation diesel a été ainsi remplacée par un bloc électrique de 250 kW. S’y ajoutent deux modules piles à combustible et 8 réservoirs stockant l’hydrogène à 700 bars de pression.

S’ils n’ont pas communiqué de résultats quant aux tests réalisés en mer, dans le sud du Japon, Toyota et Yanmar entendent poursuivre leur collaboration dans les mois et années à venir. Objectif : parvenir à déployer leur système hydrogène dans des navires beaucoup plus grands d’ici à 2025.


Yanmar, Toyota,

Partager cette actualité