​Volvo Penta présente sa technologie Saildrive sur le catamaran électrique Lucia 40

Révélé début septembre à l'occasion du salon nautique de Cannes, le catamaran électrique Lucia 40 embarque la toute dernière génération du moteur Saildrive de Volvo Penta. Un démonstrateur censé présenter la technologie au public avant d'entamer sa commercialisation

Basé sur la technologie Saildrive de Volvo Penta, le catamaran électrique est propulsé par deux moteurs électriques de 15 kW alimenté par deux batteries lithium-ion de 20 kWh rechargeables en 3 heures. Le tout reste secondé par deux groupes électrogènes de 7,2 kW n’intervenant qu’en cas d’extrême nécessité.

Les équipements à bord, climatisation comprise, peuvent être alimentés par le système avec une autonomie allant jusqu’à 12 heures. En navigation, l'autonomie annoncée est de 27 miles à 5 nœuds ou 17 miles à 6 nœuds, la vitesse de pointe étant limitée à 8 noeuds. Largement de quoi seconder le système à voile et assurer les manœuvres pour entrer et sortir du port.

L’ensemble du système est supervisé par un dispositif baptisé EVC2 (Electronic Vessel Control 2). Développé par Volvo Penta et spécialement adapté à l’application Saildrive, il permet notamment de suivre la navigation et l’état de charge de la batterie.

Démonstrateur grandeur nature

Conçu par Volvo Penta et Fountaine-Pajot, le Lucia 40 est avant tout un démonstrateur censé présenté la technologie développée par le groupe suédois.

« Nous faisons la démonstration du système sur l'eau dans le but d'encourager les commentaires des utilisateurs et des constructeurs de bateaux. C’est le dernier exemple en date de Volvo Penta qui recueille les réactions du marché dès les premières étapes du développement d’une nouvelle technologie afin d’affiner les caractéristiques du produit » commente Björn Ingemanson, président de Volvo Penta.

 


Volvo Penta, Fountaine-Pajot,

Partager cette actualité