Transfluid équipe un patrouilleur hybride du chantier naval Wight

Destiné aux autorités portuaires et fluviales, le nouveau patrouiller du constructeur naval britannique Wight Shipyard est animé par un dispositif hybride fourni par la société spécialisée Transfluid. 

Pour Wight, le lancement de ce navire hybride vise à répondre aux problématiques environnementales des opérateurs. Il s’agit avant tout de trouver des bateaux polyvalents capables de réduire leurs émissions.

Outre ses avantages écologiques, le nouveau navire hybride de Wight permet aussi de réduire les coûts de maintenance et de carburant.

Système transfluid HM560

Conçu et construit en collaboration avec Andy Page, architecte naval et directeur général de Chartwell Marine, le navire dispose d'une architecture hybride fournie par la société britannique Marine and Industrial Transmissions et le spécialiste Transfluid.

Baptisée Transfluid HM560, l'unité hybride utilisée fournit des puissances allant jusqu'à 164 kW en diesel et 20 kW en électrique. À l'aide de batteries rechargeables et d'un système de gestion de batterie intégré, l'unité gère activement la puissance délivrée entre les deux motorisations.

Coque nouvelle génération

Pour réduire la consommation du navire, un travail important a été réalisé sur la coque. Entièrement nouvelle, celle-ci minimise la traînée et la résistance sur toute la plage de vitesses. Une coque dont la réalisation résulte d’une étude approfondie menée par Chartwell Marine sur la résistance à basse vitesse, permettant des performances efficaces à la fois en propulsion diesel et électrique.

« En fin de compte, cette forme de coque, optimisée par de nombreux tests de calcul dynamique, permet à l’opérateur de maximiser le temps passé sur l’énergie électrique, avec des avantages considérables pour la réduction des émissions totales » résume Andy Page. 


Transfluid, Wight Shipyard,

Pour plus d'information

Partager cette actualité