Toronto lancera son premier traversier électrique en 2020

Réalisant l’une des liaisons les plus courtes mais aussi les plus fréquentées du pays, le traversier qui relie la ville de Toronto et l’aéroport de Billy Bishop va être converti à l’électricité.

Après être passé du diesel au biocarburant en 2018, le Marilyn Bell I va passer à un système 100 % électrique. Equipé courant 2020 de batteries lithium-ion, le traversier sera chargé d’assurer la liaison entre la ville et l’aéroport de Billy Bishop, situé sur une île à proximité immédiate du continent. Emportant des passagers mais aussi des véhicules, celui-ci assurera ainsi des liaisons toutes les 15 minutes pour relier les 121 mètres qui séparent l’île du continent.

Alors que le passage au biocarburant du traversier avait déjà permis aux autorités d’épargner environ 20 tonnes de CO2 par an, son électrification complète permettra d’économiser 530 tonnes au total.

Une électricité 100 % renouvelable

Si on ne connait pas encore les caractéristiques du navire, on sait que l’électricité qui l’alimentera sera 100 % renouvelable et fournie par Bullfrog Power, une entreprise spécialiste des énergies vertes.

La conversion à l’électrique du Marilyn Bell I sera réalisée par trois entreprises : Canal Marine, Concept Naval et EYE Marine Consultants.

Un beau projet qui fait écho à celui lancé il y a quelques mois par Maid of Mist pour la mise en place de bateaux électriques aux chutes du Niagara.


Toronto, Canada,

Partager cette actualité