Rouen : la navette fluviale électrique vogue sur le succès

Expérimentée depuis le 15 juillet, la navette fluviale mise en place a Rouen a transporté plus de 12.000 passagers en un mois. 

"Nous sommes très agréablement surpris du bilan au bout d'un mois. Nous n'avions pas d'objectif chiffré très précis, mais c'est probablement au-delà de ce qu'on pouvait imaginer" a déclaré Christian Boulocher, président de l'Union portuaire rouennaise, à France 3 Normandie.

Lancée le 15 juillet dernier, la navette fluviale a transporté 12.289 passagers avec une forte période d'affluence chaque dimanche. 

Navette ou passerelle

Pour l'agglomération, la mise en place de cette navette fluviale électrique est une expérimentation qui doit permettre d'identifier la meilleure solution pour permettre aux piétons de traverser la Seine entre le pont Flaubert et le pont Guillaume le Conquérant, à l'ouest du centre-ville de Rouen. La seconde option, défendue par Frédéric Sanchez (le président de la métropole), étant la mise en place d'une passerelle.

En pratique, chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Alors que la navette électrique est pointée du doigt quant à l'absence d'accès pour les personnes à mobilité réduite et à une panne liée à la canicule le 26 juillet dernier, le projet de passerelle est également vivement critiqué. Les opposants au projet font notamment remarquer que sa mise en place constituerait un "obstacle infranchissable" pour les bateaux de mer. 

Jusqu'en octobre

Si les premiers retours semblent aujourd'hui favorables à la navette, l'utilisation des prochains mois sera décisive pour évaluer la pertinence du service. 

"Au-delà du phénomène de curiosité, surtout en plein été, il faudra attendre la rentrée pour savoir si cette navette répond à un réel et quotidien besoin de déplacement à cet endroit" note France 3 Normandie qui rappelle que l'expérimentation doit continuer jusqu'au mois d'octobre. 


Rouen,

Partager cette actualité