Un navire remorqueur électrique pour le port d'Auckland

En Nouvelle-Zélande, les ports de Auckland viennent de conclure un contrat avec la société Damen Shipyards pour l’acquisition du premier remorqueur portuaire électrique au monde. Doté d’une capacité de traction de 70 tonnes, il sera livré en 2021.

« Pour nous, il était important qu'un nouveau remorqueur électrique puisse effectuer les opérations normales du port, tout comme nos remorqueurs diesel existants. Notre nouveau remorqueur électrique pourra effectuer trois à quatre remorquages avec une charge complète, soit environ trois à quatre heures de travail (un déménagement d'expédition prend en moyenne une heure). Une charge rapide prendra environ deux heures. C'est juste ce dont nous avons besoin » résume Tony Gibson, PDG des ports d’Auckland.

12 millions de dollars d'économie en coûts d'exploitation

Sur la quesiton du coût de cette acquisition, le représentant des Ports d'Auckland annonce que le prix de ce remorqueur électrique est " à peu près le double" de celui d'un remorqueur diesel. « Cependant, nous sommes prêts à supporter ce coût initial, car notre engagement à réduire les émissions ne doit pas se résumer à des mots » explique-t-il. « Heureusement, le coût d’exploitation d’un remorqueur électrique est inférieur au tiers de celui d’un remorqueur diesel. Ainsi, même si nous payons plus à l’avance, nous économiserons environ 12 millions de dollars en coûts d’exploitation pendant la durée de vie du remorqueur, ce qui réduira les coûts de notre remorqueur électrique à long terme » poursuit-il.

Les ports d'Auckland ont commencé à chercher un remorqueur à batterie en 2016. Il s’agira du premier remorqueur électrique de taille normale en mesure d’assurer les mêmes missions que les équivalents thermiques. En Turquie, un autre remorqueur électrique est en cours de construction mais il s’avère plus petit : 18,7 m.

Version électrique du Damen RSD 2513, un modèle lancé en 2018 dans ses versions thermiques, le Damen RSD-E 2513 affiche 24,73 mètres de longueur et un tirant d’eau de 6 mètres. Il reçoit deux propulseurs azimutaux avec des hélices de 3 mètres de diamètre.

Côté batterie, la capacité énergétique s’élève à 2800 kWh, soit l’équivalent de 70 Nissan Leaf. Sur la base de la consommation de la version diesel, ce remorqueur électrique devrait utiliser environ 501.685 kWh d’énergie pour fonctionner de la même façon, ce qui représenterait une économie annuelle de 465,31 tCO 2 e. Pour assurer une sécurité absolue, le remorqueur dispose également de deux groupes électrogènes de secours. D’une puissance unitaire de 1000 kW, ils doivent permettre de palier à d’éventuels soucis sur la partie électrique ou assurer un rôle de prolongateur en cas de missions à la durée étendue.


Auckland, Damen Shipyards, Nouvelle-Zélande,

Partager cette actualité