​Familly : le pédalo électrique repensé par Alinox Aquajet

Grande nouveauté 2018 d’Alinox Aquajet, le Familly s’adresse aux familles et se caractérise par une plateforme entièrement personnalisable.
 
« Le Family répond à la demande des loueurs d’avoir un engin ludique et respectueux de l’environnement à l’usage plus familial » résume Alain Ricard, à la tête d’Alinox. « C’est un peu le pédalo repensé. Sans pédales, il est plus orienté vers les séniors avec une assisse plus haute et plus droite » poursuit notre interlocuteur.
 
Côté technique, le Family reprend la même technologie que le Rider. Homologué dans la catégorie des engins de plage, il offre une vitesse de croisière de 8 km/h. Facilement interchangeables, les batteries autorisent entre 7 et 10 heures d’autonomie selon le nombre de packs embarqués. Deux ou trois selon le choix du client.


 

Conception modulaire

Développé autour d’une plateforme plate, le Family est à la fois très léger – à peine plus de 100 kilos – et particulièrement compact. Longue de 2.35 m et large de 2.2 m, la plateforme est entièrement personnalisable.
 
« Nous sommes notamment en train de développer une version destinée aux personnes à mobilité réduite » illustre Alain Ricard. « Il s’agira d’un modèle avec une plateforme spéciale et une console entièrement adaptée qui permettront une totale autonomie sur l’eau. C’est une première ! » renchérit-il. A cela s’ajoute d’autres demandes telles que celles de certains loueurs envisageant un usage mixte : location pour les pêcheurs le matin et pour les promeneurs dans l’après-midi.
 
« D’ici la fin de l’année, nous allons essayer de faire un produit autonome en énergie avec des panneaux solaires » ajoute Alain Ricard.
 

Des évolutions sur le Rider

Présenté il y a déjà deux ans, le jet-ski électrique pour enfants d’Alinox évolue également. « L’objectif était de simplifier la mécanique et de gagner en poids batteries avec une nouvelle technologie développée à Agen par BBS (Battery Boat System). Totalement amovibles, ces nouvelles batteries ressemblent à des valises et pèsent moins de 6 kilos » précise notre interlocuteur qui s’est tourné vers Minnkota pour toute la partie motorisation.
 
« Cette année, nous avons loué une douzaine de machines et en avons vendu une dizaine » chiffre Alain Ricard. « Nous avons démarré un peu timidement » reconnait notre interlocuteur. Le Rider reçoit pourtant un excellent accueil. « Nous avons beaucoup de demandes, y compris pour des applications en outre-mer. On a même un client qui est en train de monter un projet en piscine » ajoute t-il.

Pour plus d'information

Partager cette actualité