En Norvège, ABB va tester un ferry à hydrogène

Engagée pour une navigation zéro émission dans l’ensemble de ses Fjords d’ici à 2026, la Norvège s’intéresse de près à la solution hydrogène. Une technologie que s'apprête à tester le groupe ABB.
 
Si l’électrique à batteries est au cœur de nombreux projets norvégiens, la technologie à hydrogène fait également partie des pistes étudiées. Fruit d’un partenariat entre ABB, le laboratoire norvégien Sintef Ocean et l’opérateur Fiskerstrand, le projet HybridShip vise à évaluer la pertinence de la solution.
 
En pratique, l’expérimentation se déroulera sur une traversée de 10 kilomètres, l’idée étant de pouvoir tester l’utilisation des piles à combustibles en usage intensif. Une solution jugée complémentaire à l’électrique à batteries pour des usages où d’importants niveaux de puissance se révèlent nécessaires.
 

D’ici fin 2020

Pour Jostein Borgen, responsable stockage de l'énergie et PAC chez ABB, le projet HybridShip représente « une étape importante vers l'utilisation concrète des piles à l'hydrogène pour la propulsion maritime ».
 
En termes de calendrier, ce premier ferry à hydrogène devrait être opérationnel à fin 2020. Il sera associé à une solution d’avitaillement développée en partenariat avec Nel.


ABB, HybridShip, Sintef Ocean, Fiskerstrand, Norvège,

Partager cette actualité