Criquet : un second chaland hybride Alternatives Energies pour la Marine Nationale

Second des huit chalands hybrides construits pour le compte de la Marine Nationale, le Criquet a rallié fin mai la base navale de Toulon où il rejoint la Cigale, une première unité hybride mise en service en avril 2018.

Conçus et réalisés par le chantier naval iXblue, basé à la Ciotat, ces chalands multi-missions s’étendent sur 24 mètres de long et 8 mètres de large adoptent un système de propulsion hybride fourni par la société spécialisée Alternatives Energies (AltEN).

Composé de batteries lithium-fer-phosphate associé à des moteurs électriques, le groupe motopropulseur assure les phases d’exploitation à basse vitesse. Rechargeables à quai, les batteries – deux packs avec du Super-Phosphate de 105 kWh fournis par Saft  - autorisent jusqu’à 8 heures d’autonomie à une vitesse de 2 nœuds. A vitesse plus élevée, des groupes électrogènes de 155 kW alimentés au gasoil entrent en action pour alimenter les deux moteurs électriques de 100 kW afin d’offrir davantage de performances, tant en termes de vitesse que d’autonomie.


 

D’autres navires à venir

Second chaland hybride livré à la Marine National, le Criquet sera suivi par six autres navires.

Livrable à l’automne et également destiné à la base navale de Toulon, le Grillon sera livré à l’automne. Il sera ensuite suivi en début d’année prochaine par trois autres navires. La Fourmi et le Scarabée seront destinés à Brest tandis que l’Araignée opérera à Cherbourg.

Les deux derniers bateaux seront livrés à l’été 2020. Le premier sera rattaché à Fort-de-France, en Martinique, tandis que le second sera affecté au CEPHISMER, la Cellule Plongée Humaine et Intervention sous la Mer rattachée au ministère des Armées.


Alternatives Energies, Toulon, France,

Pour plus d'information

Partager cette actualité