Un catamaran électrique à foils pour l'entreprise de François Gabart

Entreprise française fondée en 2006 par le skipper François Gabart, MerConcept s’attaque au développement d’un catamaran électrique à foils d’une longueur de 40 pieds.
 
Pour mettre sur pied son projet, MerConcept a fait appel à l’architecte américain SDK pour imaginer un catamaran électrique de 12 mètres de long.

Jusqu'à 22 noeuds en vitesse de croisière 

Mobilisant plusieurs entreprises expertes dans leur domaine, dont le cabinet de design VPLP, le catamaran électrique de MerConcept sera animé par deux moteurs électriques et équipé d’un foil principal et de deux plans porteurs.

Conçu pour les économies d’énergies, il sera doté de deux flotteurs en carbone. Capable d’embarquer jusqu’à 8 membres d’équipage, il vise 90 milles nautiques d’autonomie et une vitesse de croisière de 22 nœuds (40 km/h).
 

Mise à l’eau fin 2021

En cours de conception, la coque du bateau devrait être terminée en août prochain. Elle sera ensuite envoyée au hangar de MerConcept où sera réalisé l’intégration de l’ensemble des éléments par les différents partenaires. La mise à l’eau est prévue pour fin 2021.
 
« Je suis très content que ce projet se concrétise. C’est un moment très symbolique dans notre volonté d’opérer des transferts technologiques de la course au large vers l’ensemble du monde maritime. Nos bateaux de course volent depuis quelques années, je suis convaincu qu’un jour tous les bateaux voleront car cela permet de diminuer la traînée et d’utiliser moins d’énergie. MerConcept a un rôle à jouer pour que le transport maritime permette aux humains de continuer à se déplacer sur la planète de manière durable et efficace » explique François Gabart, interrogé par le quotidien Ouest France.


MerConcept, France,

Partager cette actualité