Des bornes de recharge pour les bateaux électriques le long de la Seine

Afin d’encourager plaisanciers et professionnels à passer à l’électrique, 78 nouvelles bornes électriques vont être déployées sur l’axe Seine au cours des deux prochaines années.

Au même titre que pour les voitures électriques, l’infrastructure reste le nerf de la guerre pour la transition du secteur fluvial. Bien conscients du problème, industriels et élus se mobilisent pour électrifier les ports. Entre Paris et Le Havre, treize bornes de recharge fournies par la startup rouennaise SGA Automation ont déjà fait leur apparition.

« Notre volonté, poursuit-il, est de mettre à disposition des bateliers une source d'énergie capable de remplacer les groupes électrogènes qu'ils utilisent lorsqu'ils sont à quai. Cela permet de réduire la pollution occasionnée par les rejets de CO2 et de dioxyde de soufre. Cela baissera aussi la consommation de carburant et supprimera les vibrations et le bruit, pour un plus grand confort des riverains et des navigants. » a expliqué au quotidien Le Parisien Laurent Foloppe, directeur commercial et marketing d'Haropa.

Souhaitant poursuivre la dynamique, Haropa et Voies navigables de France (VNF) ont décidé d’investir massivement sur le sujet. « Nous lançons un marché pour implanter 78 bornes avec des prises de 16A, 32A et 63A, plus deux robinets d'eau potable. D'ici à deux ans, les professionnels grâce à un abonnement et un tarif unique pourront se brancher tout le long de la Seine. » précise Laurent Foloppe.

D’un budget total de 9,24 millions d’euros, le projet bénéficiera d’une aide européenne de 1,848 million d’euros. Cette aide correspond à 20 % du budget global et représente le maximum de ce que peut allouer la Commission européenne pour ce type de projet.


Haropa, Seine, France,

Partager cette actualité