Berlin s'équipe d'un bateau électrique pour mesurer la qualité de l'eau

Baptisé « James Hobrecht », ce catamaran électrique sera utilisé pour les prélèvements d’échantillons d'eau et l'organisation de mini-croisières.

Quoi de mieux qu’un bateau écologique pour mesurer la qualité des eaux ? C’est la réflexion qui a guidé les autorités de Berlin dans l’acquisition de ce premier catamaran électrique. Destiné à remplacer le « Glienicke », un navire diesel vieux de 60 ans, le « James Hobrecht » vient d’être mis en service dans les eaux de la capitale après une phase de construction qui aura duré plus d’un an.

Avec ce nouveau bateau écologique, le Land de Berlin compte éviter les émissions d’environ 11 tonnes de CO2 par an. Flambant neuf, le « James Hobrecht » mesure 14 mètres en longueur, 4,2 m en largeur et 2,95 m en hauteur avec un tirant d’eau de 0,85 mètre. Sa propulsion est assurée par deux hélices. Délivrant chacune 50 kW de puissance, elles sont alimentées par une batterie de 385 kWh. En matière d’autonomie, les autorités communiquent sur 8 heures de « fonctionnement ininterrompu » avec une vitesse de 12 km/h. La recharge sera assurée par deux stations rapides installées à quai.

Engagé en 2018, le projet représente un investissement de 1,9 million d’euros. Différents programmes, dont le fonds européen FEDER, ont participé à son financement


Berlin, Allemagne,

Partager cette actualité