Torqeedo partenaire de la traversée de l'Atlantique de Greta Thunberg

Propriété du groupe Deutz, l’équipementier Torqeedo accompagne la traversée de l’Atlantique de la militante pour le climat en fournissant à la Team Malizia, organisatrice du périple, des navires électriques de soutien portuaire des deux côtés de l'océan.​

Pour réaliser sa traversée de l’Atlantique sans émissions de CO2, Greta Thunberg peut compter sur des alliés de poids. Partie il y a quelques jours de Plymouth pour rejoindre New York où se tiendra le prochain sommet climatique, la jeune militante suédoise de 16 ans a embarqué à bord d’un voilier pour un voyage de deux semaines. Une traversée de 5000 kilomètres soutenue par l’équipementier Torqeedo qui fournit à l’équipe des navires de soutien électrique. Ces derniers aideront la Team Malizia pour l'amarrage, le remorquage, le transport des passagers et le soutien portuaire global qui serait généralement assuré par des bateaux à moteur à combustion.

« Chez Torqeedo, nous travaillons à changer la façon dont le monde se déplace sur l'eau, en la rendant plus propre, plus sûre et plus durable », a déclaré le PDG et co-fondateur de la société, Christoph Ballin. « Nous soutenons la Team Malizia et le travail qu'elle accomplit et nous sommes très heureux de jouer un rôle afin de l'aider à accomplir sa mission » a-t-il ajouté.

3,4 tonnes de CO2 évités

Pour Greta Thunberg est son équipe, il était impensable d’emprunter l’un des 2500 avions qui survolent chaque jour l’Atlantique pour rejoindre New-York. Selon les estimations de l'organisation à but non lucratif Atmosfair, un aller-retour entre le Royaume-Uni et New York par avion produit environ 3,4 tonnes de CO2 dans l'atmosphère par passager, soit près de 50 % de l'empreinte carbone annuelle moyenne par personne au sein de l'UE (7,2 tonnes), selon Eurostat.

Baptisé Malizia II, le voilier à foils utilisé pour la traversée de Greta Thunberg est doté de panneaux solaires et de turbines sous-marines qui permettent de produire l’électricité à bord, limitant l’utilisation du moteur thermique embarqué aux seules situations d’urgence.

Une traversée zéro CO2 qui vise également à sensibiliser quant aux enjeux de la pollution maritime. Selon le communiqué de Torqeedo, conduire un bateau propulsé par un moteur hors-bord de 80 chevaux-vapeur pendant une heure équivaut à la pollution émise par plus de 350 automobiles roulant à une vitesse d'autoroute pendant la même période de temps.

« La lutte contre la crise climatique exige que nous examinions tous de près non seulement nos choix individuels, mais aussi les positions que nous choisissons d'adopter en tant que chefs d'entreprise, politiciens et citoyens », explique Christoph Ballin. « Nous avons la technologie pour construire des moyens de transport plus propres et de meilleure qualité, que ce soit sur terre, dans l'air ou sur mer. Il est temps que nous nous en servions. »

A suivre sur internet

Celles et ceux qui souhaitent suivre la traversée de l’Atlantique de Greta Thunberg peuvent se rendre sur le site officiel de la Team Malizia où des nouvelles sont postées régulièrement ainsi que sur le profil Instagram de la jeune suédoise.


Torqeedo, Greta Thunberg, Team Malizia,

Pour plus d'information

Partager cette actualité