​Rolls-Royce : une nouvelle gamme de motorisations hybrides pour les navires en 2020

Rolls-Royce a annoncé son intention de mettre sur le marché à compter de 2020 une série de moteurs de navires hybrides. Celle-ci sera commercialisée sous la marque MTU, l’une des divisions du groupe.
 
Yachts, navires de travail, ferrys ou patrouilleurs, la future offre hybride de Rolls-Royce pourra s’intégrer à tous types de modèles. Selon le constructeur, la gamme de puissance ira d'environ 1 000 kilowatts à 4 000 kilowatts par groupe motopropulseur.
 
« La combinaison des moteurs diesel et des moteurs électriques, en plus des batteries, offrira à nos clients des avantages significatifs dans diverses applications marines. Grâce à un système modulaire, nous proposerons des systèmes de propulsion hybrides intégrés et adaptés aux besoins spécifiques de chaque client » a précisé Knut Müller, à la tête de la division marine de MTU.
 
Disposant d’une forte expérience dans l’hybride, MTU a déjà équipé plusieurs navires. C’est notamment le cas du Sailing Yatch A, le plus grand voilier du monde, mais aussi du Nova Hybrid (photo ci-dessous), un projet porté par le chantier naval hollandais Heesen Yachts. S’étalant sur 50 mètres, celui-ci combine deux moteurs diesel totalisant 1200 kW de puissance à deux moteurs électriques de 110 kW chacun. En usage électrique, le bateau peut naviguer jusqu’à 9 nœuds.


 
Attendue à compter de 2020, cette nouvelle gamme de motorisations hybrides doit permettre à Rolls-Royce et MTU de mieux structurer leur offre commerciale. Premiers tests prévus en 2019.


Rolls-Royce, MTU,

Partager cette actualité