​Pechyb : un bateau de pêche hybride développé par Arco Marine

Financé par l’ADEME, le projet Pechyb vise à embarquer une motorisation hybride à bord d’un bateau de pêche.
 
« Nous travaillons depuis un an, sur ce projet de bateau de 25 mètres. L’ADEME nous soutient et nous finalisons la présentation dans un mois. Il s’agit d’un bateau polyvalent à propulsion hybride, style senneur », explique au quotidien Ouest France Laurent Clavery, directeur d’Arco Marine, cabinet d’architecture et d’ingénierie navale localisé à Saint-Nazaire.

Outre Arco Marine, nommé porteur du projet, Pechyb compte plusieurs autres partenaires dont ABB, Barillec, CMN Groupe, LMG Marin ou Saft qui assurera la fourniture des batteries dédiées au stockage de l’énergie.

Pour les différents partenaires, l'hybridation doit permettre de répondre aux demandes énergétiques très variables du navire. Permettant de « lisser » les appels de puissance, les batteries doivent ainsi procurer une économie substantielle en énergie et en carburant. Pour ses concepteurs, la technologie mise au point pour le projet Pechyb doit permettre de diminuer de 20 % la consommation de carburant et de favoriser le 100 % électrique la nuit et au mouillage. Des atouts environnementaux auxquels s’ajoutent des avantages pratiques pour l’équipage avec un bateau offrant moins de bruit et de vibrations.

Un coût 4,2 millions d’euros

Subventionné à hauteur de 200.000 euros par l’ADEME, le projet Pechyb représente un coût à l’achat de l’ordre de 4.2 millions d’euros.

« Nous sommes qu’au début de nos études sur les différences de coût mais pour le moment, ce que l’on peut dire, c’est qu’il est amortissable sur dix ans » estime Laurent Clavery qui appelle à la mise en place d’un dispositif national d’aides à l’acquisition comme cela se fait déjà dans le secteur automobile.  


Pechyb, Arco Marine, ABB, Saft, ADEME, France,

Partager cette actualité