Pays-Bas : le projet ZES veut rendre la navigation fluviale électrique

Réunissant Engie, le groupe finlandais Wärtsilä, ING et le port de Rotterdam, le consortium Zero Emission Services (ZES) vise à rendre la navigation fluviale plus durable. 
 
Officiellement lancé début juin, le projet ZES repose sur un système de containers intégrant des batteries, baptisés ZESPacks. Interchangeables et rechargés sur le rivage, ces derniers sont embarqués à bord de barges électriques chargées du transport de marchandises par voie fluviale.
 
« Les conteneurs d’énergie sont conçus pour de multiples applications, ils peuvent donc également être temporairement utilisés à terre pour stabiliser le réseau électrique ou pour répondre à la demande locale momentanée d’électricité. Le système propose donc une solution flexible, pour répondre à la demande locale d’électricité à un instant T. Nous commencerons par utiliser des batteries, mais si l’hydrogène devient moins cher, les conteneurs équipés de la technologie à hydrogène pourront fournir de l’électricité de la même manière » explique Willem Dedden, PDG de Zero Emission Services.

 

Un modèle innovant

Afin de faciliter la transition des différents acteurs opérant sur la zone, ZES a mis en place un modèle économique basé sur l’utilisation réelle. Sont ainsi facturées la location des containers et l’énergie utilisée. Une façon de rester sur des coûts modérés avec un TCO proche des modèles diesel.
 
Dans la première phase du projet, les différents membres du consortium investiront 20 millions d’euros. Une somme en partie financée par le gouvernement néerlandais mais aussi par le brasseur Heineken qui s’est engagé à participer au développement et à l’utilisation du premier navire en lien avec CCT, l’entreprise en charge de ses activités logistiques.

En savoir plus : https://zeroemissionservices.nl/


Zero Emission Services, Pays-Bas,

Partager cette actualité