VNF associé à l'appel à innovations des Jeux Olympiques de Paris 2024

Avec cet appel à innovations VNF et le ministère souhaitent encourager le développement de solutions nouvelles dont les bateaux électriques et hybrides font évidemment partie.

Le Ministère de la transition écologique, le DIJOP, la Ville de Paris, Plaine Commune, Ile-de-France Mobilités, la Préfecture de la Région Ile-de-France, la DRIEA, Paris 2024, la SOLIDEO, Voies navigables de France, l’université Gustave Eiffel s’associent à France Mobilités dans le lancement d’un appel à innovations qui vise à faire des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 une vitrine des mobilités innovantes. L’objectif : valoriser durant le temps des JO une mobilité à la fois plus propre, plus solidaire et plus résiliente, en direction notamment des personnes à mobilité réduite (PMR).

7 thématiques identifiées

L’appel à innovations est réparti en 7 thématiques. Les candidats pourront répondre à une ou plusieurs thématique(s) parmi les suivantes :

  1. Mobilités innovantes dans des voies réservées et carrefours intelligents

  2. Amélioration de l’espace public pour un usage multimodal

  3. Information voyageurs et signalétique

  4. Transport de marchandises

  5. Mobilités actives et nouvelles mobilités

  6. Innovations dans les méthodes et les processus

  7. Prospective : les mobilités en France en 2050

Des innovations attendues dans le domaine fluvial

La Seine sera au cœur des prochains Jeux et la voie d’eau dispose notamment d’importants atouts pour concourir à l’objectif de réduction de l’empreinte carbone de l’évènement.

Avec cet appel à innovations, VNF et le ministère souhaitent encourager le développement de solutions nouvelles : embarcations d’un nouveau genre (bateaux autonomes, bateaux sur foils,…etc), motorisations décarbonées (hydrogène, GTL, électrique…), nouveaux services et solutions hightech, ou encore des projet inédits en logistique urbaine et en transport de passagers.

En pratique, les innovations proposées par les candidats peuvent être soit des expérimentations qui nécessiteraient l’installation d’équipements ou des travaux sur l’espace public, à vocation temporaire ou pérenne, voire une réglementation dérogatoire, soit des expérimentations ponctuelles déployées pour un événement ciblé ou sur un site particulier. Sont également inclus dans cet appel, les méthodologies et processus facilitant les innovations, ainsi que les travaux prospectifs.

Les dossiers de candidatures sont (pré) déposables du 17 décembre 2020 au 3 février 2021.

En savoir plus : consulter l’appel à candidatures

Crédit photo : Pixabay


VNF,

Partager cette actualité