ODC Marine s'associe à Marinelec pour la supervision de ses systèmes de propulsion électrique

Le chantier naval ODC Marine a choisi de s’associer à Marinelec Technologies pour développer une interface dédiée à la supervision de ses systèmes de propulsion électrique. Une façon de simplifier l’accès aux différentes informations sur des navires à la technologie de plus en plus complexe.
 
Développée en commun par les deux partenaires, la solution concerne l’ensemble des navires hybrides et électriques construits par ODC Marine. « L’interface dont nous avions besoin est stratégique. Elle regroupe toutes les informations du navire. Il nous fallait la mettre au point avec un partenaire de confiance qui connaisse les contraintes de l’environnement marin et aie la meilleure expertise en termes de normes. Marinelec Technologies a déjà une Supervision qui regroupe les systèmes de sécurité. Nous avons souhaité centraliser aussi les informations propres à nos navires, dont les équipements liés à la propulsion électrique » explique Stéphane Gonnetand, Directeur Associé au sein d’ODC Marine, au site internet Mer et Marine.
 
« Il a fallu adapter les protocoles de communication de nos systèmes pour les rendre compatibles avec les systèmes électriques du navire » complète Jean-Marc Autret, responsable du bureau d’études de Marinelec Technologies. « La propulsion, c’est-à-dire le ou les moteurs électriques, les chargeurs ou le parc batteries composé de multiples cellules, génèrent des informations complémentaires dont on doit être en mesure de surveiller chacun des paramètres : tension, courant et températures des batteries ; vitesse, courant, couple et température des moteurs, etc » poursuit-il. Marinelec a ainsi fait appel à des composants spécifiques, notamment liés au fameux BMS, le Battery Management System, qui assure la lourde de tâche de contrôler l’ensemble des cellules.
 

Une interface utilisateur dédiée

Au-delà du système en lui-même, ODC Marine et Marinelec ont aussi développé une interface utilisateur simple et ergonomique. Constituée d’un écran tactile, celle-ci centralise l’ensemble des informations du navire et assiste l’équipage en temps réel. Elle permet également d’optimiser les opérations de maintenance grâce à des systèmes d’alerte préventives, notamment en cas de défaillance de l’une des batteries embarquées. « Lorsque l’on a un parc de 90 ou 120 batteries, la supervision a un rôle central pour bien indiquer le fonctionnement et la sécurité. On supervise de nombreuses informations ce qui n’est pas possible à l’œil nu ! » explique Stéphane Gonnetand.


ODC Marine, Marinelec Technologies,

Pour plus d'information

Partager cette actualité