L2Onaval travaille sur une barge ostréicole électrique

Associé à l’ostréiculteur Ivan Selo, le cabinet d’architecture naval L2Onaval travaille au développement d’une barge électrique. Un projet qui pourrait inspirer toute une profession.

« On va naviguer propre puisqu’on ne va pas avoir de pollution directe, le tout avec une solution plus économique » résume l'ostréiculteur Ivan Selo qui propose depuis 8 ans des visites de ses parcs en bateau électrique. Développé avec l’architecte naval lorientais L2Onaval, cette barge électrique de 14 mètres de long pourra transporter jusqu’à 10 tonnes d’huitres. Ce chaland serait équipé de trois moteurs électriques de 10 kW associé à des batteries d’environ 55 kWh. A pleine charge, il pourrait atteindre une vitesse de 7 nœuds.

Estimé entre 150.000 et 200.000 euros, le projet est suivi de près par la Région Bretagne qui pourrait envisager de favoriser l’adoption de la solution pour l’ensemble de la profession.

Pour plus d'information

Partager cette actualité