Gyptis : un nouveau patrouilleur hybride pour les affaires maritimes

Principalement chargé d’assurer la police des pêches en mer Méditerranée et au large de la Corse, le nouveau patrouilleur Gyptis a été inauguré ce lundi 27 juin à Marseille.

Intégré au dispositif de Contrôle et de Surveillance (DCS) des Affaires maritimes, le nouveau patrouilleur « GYPTIS » a été inauguré ce lundi 27 juin dans la darse du MUCEM à Marseille.

Quatrième patrouilleur des affaires maritimes en activité en métropole avec la THEMIS (Brest), l’IRIS (La Rochelle) et la JEANNE BARRET (Le Havre), ce nouveau navire de 46 mètres pourra participer aux opérations de recherche et de sauvetage en mer ainsi que d’assistance aux personnes et aux biens. Armé de deux équipages de 16 marins et rattaché au port de Marseille, il pourra assurer des missions en mer de 12 jours maximum.

40 % de consommation en moins 

Construit aux Sables d’Olonne par le chantier naval OCEA, le Gyptis se veut particulièrement innovant sur le plan énergétique et environnemental. Doté d’une motorisation hybride, d’une coque en aluminium et de panneaux solaires, il affiche une consommation de carburant 40 % inférieure à celle des patrouilleurs thermiques tout en réduisant ses niveaux de pollution de 70 % dans l’air et en mer.

« Je me félicite de l’inauguration de ce nouveau patrouilleur des affaires maritimes, qui assurera des missions essentielles de contrôle et de surveillance en mer. C’est un outil supplémentaire pour la direction générale des affaires maritimes, de la pêche et de l’aquaculture, et pour l’action de l’Etat en mer, au service de la sécurité de tous et de la préservation de la Méditerranée. Je souhaite un plein succès aux marins qui composent son équipage ! » a commenté Justine Benin, secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de la Mer


Marseille, France,

Partager cette actualité