L'AFBE appelle à relancer l'industrie navale et nautique en favorisant les projets écologiques

L’AFBE appelle le Gouvernement à faire le choix d’une relance verte résolument tournée vers la transition énergétique et écologique. Celle-ci doit se traduire par un soutien de masse à l’électrification des bateaux et navires pour relancer la filière française. La propulsion électrique est à même de répondre aux enjeux économiques et écologiques auxquels nous faisons face, tout en permettant à la France de devenir leader dans cette industrie en forte croissance et créatrice d’emplois.

L'épidémie de Coronavirus a considérablement et durablement fragilisé le tissu industriel français. L'état d'urgence sanitaire et la mise en place des mesures de confinement ont confronté les entreprises françaises à un double choc d'offre et de demande. L’incertitude sur le déconfinement met en péril la saison nautique 2020.

Selon Bruno Le Maire, l'industrie française tourne aujourd'hui à 25 % avec des filières dont le chiffre d'affaires est en baisse de 80 à 85 %. Bien conscient que la reprise économique ne se fera pas en un jour, le ministre de l'Economie et des Finances a assuré que « les pouvoirs publics utiliseront tous les instruments qui sont à leur disposition pour protéger notre patrimoine industriel ».

Le développement des propulsions électriques sur l’eau est une priorité

La France est forte de nombreux savoir-faire en recherche, et développement de solutions innovantes et propres, de nombreux architectes navals, de nombreux chantiers navals et d’une industrie du tourisme performante.

La relance économique doit être faite dans l'optique d'atteindre une économie compétitive bas carbone et servir nos objectifs d’industrialisation et de développement de leaders mondiaux.

L’AFBE insiste sur le fait que les mesures de relance doivent être mises en œuvre dans une perspective à long terme non seulement pour favoriser la reprise économique, mais aussi pour assurer une transition vers un nautisme zéro émission à l'échappement.

La crise actuelle est l’occasion de stimuler l'utilisation de solutions zéro émission, en complétant les efforts lancés sur les filières batteries et hydrogène.

La mise en place d'un plan de relance ambitieux sur la propulsion électrique des navires et bateaux permettra à l'industrie française, qui a tous les savoir-faire de se positionner en leadeur mondial.

Plusieurs villes ou pays européens ont déjà pris des décisions fortes afin de convertir leurs flottes en mode zéro émission, comme par exemple le transport maritime de passagers en Norvège, au Danemark, en Suède, en Finlande, ou comme le transport fluvial à Amsterdam, etc…

Ces décisions fortes permettent de créer une industrie plus propre et de développer l’économie locale. Certains pays ont commencé à prendre le lead sur l’électrification, un marché global estimé à plusieurs milliards en Europe.

Ainsi, l’AFBE souhaite que la France conserve son leadership dans les filières navale et nautique en transitionnant aussi vite que possible vers une décarbonation sur les eaux. Elle souhaite que le Gouvernement offre tout le soutien dont il est capable pour ces objectifs.

Quatre propositions pour relancer la filière

Faciliter l’acquisition de bateaux électriques et hybrides rechargeables par les entreprises du secteur

  • Etendre le suramortissement pour les opérateurs de mobilité maritime et fluviale à tous les navires et bateaux électriques et hybrides rechargeables.

  • Exonérer la TVA pour les services de recharge électrique.

Faciliter la transition des plaisanciers vers une mobilité propre

  • Renforcer le plan de 1% de places de ports réservées aux bateaux électriques sur 2 ans, en le complétant par une demande de créer 5% de places de port réservées aux bateaux électriques dans les cinq ans à venir.

  • Mettre en place une prime par KW installé afin d’inciter les plaisanciers à une migration vers des propulsions non polluantes en compensant une partie du surcoût.

Promouvoir les espaces zéro émission

  • Mettre en place au sein des zones urbaines, des zones de protection de la biodiversité et des parcs nationaux des espaces réservés à une navigation zéro émission.

Accompagner les collectivités territoriales

  • Encourager le recours au déploiement de l’usage de bateaux et navires électriques ou hybrides rechargeables sur les flottes publiques ou les flottes opérées en délégation de service public.


AFBE,

Partager cette actualité