Energy Observer 2 : un bateau à hydrogène liquide pour la logistique

Engin de navigation conçu pour le transport de marchandises, l’Energy Observer 2 embarque des réservoirs à hydrogène liquide et promet 4 000 miles d’autonomie.

Energy Observer poursuit sa route. Après avoir lancé un tour du monde avec un bateau laboratoire, l’entreprise lève le voile sur l’Energy Observer 2, un nouveau navire conçu pour les applications logistiques.

Développés avec différents partenaires dont Air Liquide, EoDev, CMA CGM ou LMG Marin, l’Energy Observer 2 est beaucoup plus grand que son prédécesseur. Affichant 120 m de long pour 22 m de large, pourra transporter jusqu'à 5 000 tonnes de marchandises.

Jusqu'à 4 MW de puissance

Fournies par EoDev, les piles à combustibles pourront développer jusqu’à 2,5 MW de puissance et serviront à alimenter des moteurs électriques cumulant 4 MW autorisant jusqu’à 12 nœuds à vitesse commerciale. Sur la partie énergétique, les différents partenaires ont fait le choix d’un stockage en hydrogène liquide. Au total, 70 tonnes d’hydrogène sont ainsi embarquées dans des réservoirs cryogéniques. Une solution qui permet maximiser l’énergie embarquée et donc de privilégier l’autonomie.  Selon ses concepteurs, l’Energy Observer 2 pourra parcourir jusqu’à 4 000 miles marin avec un plein, soit l’équivalent de 7 500 km.

« Si on arrive à démontrer qu'on peut transporter des marchandises avec zéro émission, on a potentiellement la possibilité de décarboner plus du tiers de la flotte mondiale, puisque ces cargos de taille moyenne représentent 37% des navires » chiffre Victorien Erussard, Président fondateur d’Energy Observer.

Avec un investissement évalué entre 40 et 80 millions d'euros, l’Energy Observer pourrait être mis à l’eau dès 2027 avec une durée d’exploitation d’environ 30 ans.

Energy Observer 2 : les principales caractéristiques

  • Longueur : 120 mètres
  • Largeur : 22 mètres
  • Tirant d’eau : 5,5 mètres
  • Surface Aile de propulsion vélique : 1450 m2
  • Port en lourd : 5000 tonnes
  • Conteneurs : 240 EVP (Équivalent vingt pieds)
  • Pont Ro-ro : 480 mètres linéaires (camions, véhicules et conteneurs)
  • Hauteur entrepont : 6,5 mètres
  • Rampe d’accès : 15 mètres de large
  • Vitesse commerciale : 12 nœuds
  • Propulsion électrique : 4 MW
  • Puissance piles à combustible (RexH2 EODev) : 2,5 MW
  • Réservoirs d’hydrogène liquide (LH2) : 70 tonnes (1000 m3)
  • Autonomie : jusqu’à 4 000 milles nautiques



Energy Observer,

Partager cette actualité