E-Perla : une vedette hybride pour Rocca Croisières

Livré début mai par le chantier naval Gatto, la e-perla de l’armateur corse Rocca Croisières est animée par une motorisation hybride.

Pour Rocca Croisières, l’idée d’un bateau hybride remonte à 2017. Pour la compagnie maritime, il s’agissait d’anticiper les futures réglementations en matière d’émissions. « Certains parcs naturels demandent à ce que les bateaux utilisent ce genre de propulsion » justifie Eric Jean au site internet meretmarine.com. Un argument commercial intéressant pour une technologie qui devient de plus en plus abordable.

Développée par le cabinet d’architecture d’Eric Jean et Philippe Frasca, qui a déjà mis au point trois vedettes hybrides pour ODC Marine, la e-Perla a entamé sa construction en juin 2017. Sa réalisation a été confié au chantier naval Gatto qui, basé à Martigues, disposait déjà d’une solide expérience dans l’hybride avec un premier bateau, la Canaille, réalisé en 2013 pour un opérateur situé à Cassis.

Longue de près de 15 mètres pour 4.5 mètres de large, la e-Perla dispose d’une capacité de 93 passagers. Son système de propulsion associe deux moteurs Volvo de 500 chevaux à deux moteurs électriques de 25 kW fournis par Leroy Somer, chacun étant alimenté par une batterie lithium-ion de 680 kg. A l’usage, le mode électrique peut naviguer jusqu’à 8 nœuds et le thermique jusqu’à 20 noeuds.

En termes d’autonomie, le constructeur annonce jusqu’à 5 heures à une vitesse de 5 nœuds, le temps de charge de la batterie étant de l’ordre de six heures.

Une technologie hybride qui séduit de plus en plus d’armateur, le chantier naval ayant récemment une nouvelle commande pour la construction d’une navette de 18 mètres capable de transporter jusqu’à 100 passagers. Destinée à opérer en Méditerranée, sa livraison est prévue pour le printemps 2019.
 
Source : Mer et Marine

Partager cette actualité