Un deuxième ferry électrique pour East By West Ferries

Basé en Nouvelle-Zélande, East by West Ferries, a révélé son intention de commander un deuxième ferry 100 % électrique dédié au transport de passagers.

Pour l’opérateur, l’acquisition de ce second modèle fait écho au succès de l'exploitation de son tout premier modèle, l’Ika Rere. Largement au-dessus des attentes en matière de performance et plébiscité par les utilisateurs, ce premier ferry de 132 passagers a permis à l’entreprise de réaliser des économies conséquentes. Avec un coût énergétique réduit de 82 %, l’opérateur économise 180 000 dollars par an par rapport à un modèle diesel équivalent. De quoi inciter l’entreprise à élargir la flotte avec l’acquisition d’un second modèle auprès de WEBBCo, constructeur de l’Ika Rere.
 
"A la suite d'une analyse de rentabilisation approfondie et avec le succès d'Ika Rere, nous avons pris la décision de faire pression pour le financement d'un deuxième ferry entièrement électrique qui sera construit par WEBBCo. Nous avons toujours su que nous voulions étendre nos capacités d'itinéraires électriques, et avec un intérêt mondial pour la construction de bateaux électriques en Nouvelle-Zélande, nous voulions sécuriser un créneau de construction pour le deuxième navire. Ika Rere fonctionne exceptionnellement bien, et nous n'avons pas hésité à continuer avec nos partenaires » a commenté Jeremy Ward, directeur général d'East By West Ferries.
 
Jumeau de l’Ika Rere sera doté d’une plus grande capacité de stockage. Il circulera sur un trajet reliant Queens Wharf - Matiu / Somes Island et Days Bay. Il devrait permettre à l’opérateur d’économiser 280 000 dollars supplémentaires chaque année. Les deux navires seront chargés à Queens Wharf, avec la possibilité d'étendre l'infrastructure de charge pour utiliser la nouvelle norme de charge Megawatt (MCS), qui est également envisagée dans le cadre du projet.


East by West Ferries, WEBBCo, Nouvelle-Zélande,

Partager cette actualité