​Colloque Vert le Fluvial : des propositions concrètes pour le bateau électrique

Organisé le 29 mai dernier à l’initiative de VNF, d’Haropa et du Ministère de la transition écologique, le colloque « Vert le Fluvial » a permis à la profession de préciser sa stratégie en matière de croissance verte. Un événement auquel a participé l'AFBE.

Il n’y a pas que sur terre que la mobilité verte fait sa révolution. Sur l’eau également, les initiatives en faveur d’une navigation plus éco-responsable se multiplient, notamment dans les zones les plus sensibles.

Déjà écologique par nature, le transport fluvial émet aujourd’hui 4 fois moins d’émissions de CO2 à tonne transportée que le routier. Pour aller encore plus loin, l’énergie électrique et hydrogène sont considérées comme les sources les plus prometteuses pour neutraliser complètement les émissions polluantes. « Avec une trentaine de bateaux qui naviguent aujourd’hui en France sur les fleuves, canaux, rivières et côtes françaises, la propulsion électrique bien que très ciblée en termes d’usage offre des perspectives de développement importantes » soulignent les acteurs dans un communiqué commun.

Pour développer et exploiter ces nouvelles énergies, il faut toutefois des infrastructures de distribution et d’avitaillement. « Le réseau de distribution est très en retard mais pourra se développer sur la base d’une mobilisation des aménageurs et du secteur privé. Les limites à ces déploiements résident dans le choix des techniques et leur standardisation. Il s’agit de planifier et structurer un maillage dense de stations d’avitaillement vertes » souligne le communiqué qui appelle également à structurer les actions de Recherche & Développement. Sur ce point, une première initiative a déjà été lancée en 2017 avec Batelia, un centre d’innovation et de recherche porté par VNF.


VNF, HAROPA, France,

Partager cette actualité