Boundary Layer Technologies présente son ferry électrique à foils

Start-up américaine basée en Californie, Boundary Layer Technologies vient de lever le voile sur Electra, un ferry hydroptère 100 % électrique.

A l’instar de l’automobile, l’électrique inspire de plus en plus de jeunes startups dans le secteur du nautisme. Basée en Californie, Boundary Layer Technologies vient de présenter les premières images de l’Electra, son tout premier ferry électrique.

Jusqu’à 100 milles d’autonomie

Pour l’heure limitée à de simples images de synthèse, l’Electra se présente comme un ferry hydroptère. Equipé de foils, le navire est capable de « voler » au-dessus de l’eau à compter d’une certaine vitesse. Au-delà de son élégance esthétique, le système permet surtout de limiter la résistance à l’eau et donc d’augmenter l’autonomie.

« La technologie des foils est la clé pour permettre l'électrification des ferries de passagers. En réduisant la traînée du navire par un facteur de deux, les besoins en énergie sont également divisés par deux, ce qui augmente la vitesse et la portée de ce qu'un ferry électrique peut faire. Cela ouvre la porte à l'électrification de la majorité des lignes de ferry à travers le monde » a commenté Ed Kearney, PDG de Boundary Layer Technologies.



Alimenté par un gigapack de batteries de 9 000 kWh, l’Electra promet une autonomie allant jusqu’à 100 milles nautiques et une vitesse de croisière de 40 nœuds.
Boundary Layer Technologies indique avoir déjà bien avancé sur le développement technique de l’Electra. La startup espère mettre en service ses premiers navires d’ici au premier trimestre 2024 dans des régions telles que les États-Unis, la Scandinavie et la Méditerranée.


Etats-Unis,

Partager cette actualité