Sea Bubbles : le bateau taxi électrique en tests à Lyon et à Genève

Après des tests réalisés à Paris et La Ciotat, le bateau-taxi électrique Sea Bubbles poursuit sa campagne d'essais à Lyon et à Genève.

Courant août, le bateau électrique imaginé par Alain Thébault, l’ancien équipier du célèbre Eric Tabarly, faisait halte à Genève où il a pu montrer ses capacités sur le Lac Léman.


Plus récemment, c'est à Lyon que s'est rendu l'étrange prototype électrique pour des essais entre le Rhône et la Saône à Confluence en présence de David Kimelfeld, nouveau président de la Métropole. Une démonstration qui n'a pas manqué d'interpeller l'élu. Selon la presse régionale, Lyon serait intéressé par une expérimentation au printemps 2018.    

Outre le pilote, le bateau-taxi électrique Sea Bubbles peut accueillir 4 personnes. Si va vitesse tourne aujourd’hui entre 12 et 18 km/h, des versions plus puissantes seront en mesure de proposer des vitesses allant jusqu’à 30 nœuds (55 km/h). De quoi adapter la puissance de l’engin en fonction des différents besoins.

Un BubbleBus pour Facebook

« Aujourd’hui, les autorités de villes du monde entier nous contactent », se réjouit Alain Thébault qui, interrogé par le quotidien helvète Le Temps, espère bientôt déployer son concept dans une quarantaine de zones urbaines comme solution de mobilité complémentaire aux autres modes de transport.

L’inventeur français est même approché par les plus grands groupes. Facebook envisage ainsi de créer un BubbleBus de 32 places pour relier ses locaux de la Silicon Valley aux docks de San Francisco tandis que Google s’intéresserait à équiper les Sea Bubbles de son système de conduite autonome pour s’affranchir du conducteur…

Sources : France 3, Le Temps

Partager cette actualité