Aqua Superpower va expérimenter le V2G sur les bateaux électriques

Mené par Aqua Superpower et financé par le gouvernement britannique, le projet Virtual Bunkering for Electric Vessels (VBEV) vise à développer un premier démonstrateur de bateau électrique doté d’un système de charge bidirectionnelle. 

Spécialiste des infrastructures de recharge pour les bateaux électriques, Aqua Superpower se lance dans la technologie prometteuse du « vehicle-to-Grid » (V2G). Au Royaume-Uni, l’entreprise vient de recevoir un financement du gouvernement britannique pour mettre sur pied un premier démonstrateur. 

Baptisé Virtual Bunkering for Electric Vessels (VBEV), le projet associe Aqua Superpower à d’autres partenaires dont Indra, qui apportera le cœur de la technologie de charge bidirectionnelle, le Centre d'excellence pour les technologies à faible émission (Cenex) et l'Université de Plymouth.  

Dans la première phase du projet, les quatre partenaires travailleront avec les fabricants de bateaux électriques, les opérateurs de marinas, les opérateurs de réseaux locaux et nationaux et les représentants des utilisateurs de bateaux pour mettre en œuvre une analyse détaillée de la technologie et de son potentiel, tant économique qu’environnemental.  
Sur la base de cette première analyse, le consortium VBEV planifiera la construction d’un premier démonstrateur à taille réelle. Celui-ci sera localisé à Plymouth, où Aqua Power a déjà installé le premier réseau de recharge marine du Royaume-Uni.

De nombreux avantages

« Cenex a étudié les avantages et les applications de la recharge bidirectionnelle dans l'industrie automobile au cours des six dernières années et nous sommes ravis de voir la technologie appliquée aux bateaux électriques dans les régions côtières où cela pourrait avoir un réel impact environnemental et économique » a déclaré Matt Knight, responsable des essais matériels et de l'intégration des données chez Cenex. 

Au-delà de l’intérêt pour la stabilité du réseau électrique, le consortium estime que la technologie V2G pourrait permettre diminuer les coûts de déploiement des infrastructures de recharge, notamment sur la partie raccordement. À cette fin, un service de stockage d'énergie virtuel doit être mis à disposition pour gérer les batteries connectées. Pour que le dispositif soit viable, les propriétaires de bateaux électriques qui mettent à disposition les batteries de leurs bateaux devraient aussi pouvoir tirer un revenu supplémentaire de leur participation. 


Aqua Superpower,

Pour plus d'information

Partager cette actualité