Vidéo : les bateaux-taxis électriques Sea Bubbles en tests sur la Seine

Amenés à devenir une offre complémentaire aux autres modes de transports parisiens, les bateaux-taxis électriques Sea Bubbles ont été testés sur la Seine et s’illustrent à travers un reportage publié sur France 3 le 24 juillet dernier.

Au mois de juin à Paris, d’étranges prototypes de bateaux volants électriques voguaient sur la Seine. Des essais concluants qui ont permis à leur concepteur de passer à l’étape suivante : le développement d’un second prototype encore plus aboutit.

Développé en Suisse, dans les mêmes locaux que l’avion solaire Solar Impulse, ce second prototype est esthétiquement mieux habillé et se rapproche davantage du modèle définitif. Géométrie, ajustage, masse de la batterie… pour les ingénieurs en charge du projet, le défi est loin d’être simple à relever.

« On conjugue les techniques aéronautiques, le bateau et l’automobile. En France et en Europe, vous aurez un pilote et quatre passagers et aux Etats-Unis on vise une bulle complètement autonome » explique Alain Thebault, fondateur de la société.

Des ailes en carbone

Grande innovation du Sea Bubble : ses ailes en carbone. A une certaine vitesse, elles permettent de soulever la bulle hors de l’eau pour limiter la portance et augmenter l’autonomie. Considéré comme une pré-série, ce second prototype a été testé à la Ciotat, en Mer Méditerranée (voir notre article).

En septembre à Paris, les Sea Bubbles seront de retour sur la Seine où ils vogueront à la vitesse maximale de 10 nœuds, soit 18 km/h, avant d’entamer une expansion à l’international. 

Voir la vidéo de France 3

Partager cette actualité