​Rolls-Royce présente un navire patrouilleur électrique et autonome

A l'instar des voitures, le milieu de la navigation devrait lui aussi connaitre la révolution du véhicule autonome. Alors que Yara Birkeland devrait lancer une navette maritime pour le transport de marchandises dès 2018, Rolls Royce a imaginé un concept de navire patrouilleur totalement électrique et autonome.

Long de 60 mètres, ce navire de 700 tonnes pourrait naviguer jusqu'à 25 noeuds (46 km/h) et pourrait partir sur des missions de plus de 100 jours grâce à un pack batteres de 3000 kWh dont l'autonomie serait prolongée grâce à des panneaux solaires. Selon Rolls-Royce, son autonomie serait de 3500 miles nautiques, soit près de 6500 kilomètres 

Piloté grâce à une intelligence artificielle assurant le "commandement" d'un équipage composé de sous-ensembles automatisés, le navire pourrait servir d'outil d'exploration. Dans un contexte plus tactique, il pourrait aider à la détection de mine ou servir d'éclaireur en zone de conflit. Une sorte de complément aux navires dotés d'équipages humains. 

Dans 10 ans ?

Si ce type de navire révèle aujourd'hui davantage de la science-fiction, Rolls-Royce estime qu'il pourrait devenir réalité au sen des flottes d'ici 10 ans. Outre la fiabilité du système, le constructeur met en avant les gains importants qu'il pourrait réaliser sur la partie opérationnelle.

Toujours selon Rolls-Royce, de nombeux composants autonomes existent déjà pour le secteur de la navigation. De quoi accélerer le passage de la fiction à la réalité...

Partager cette actualité