NavibusH2 : la navette fluviale à hydrogène expérimentée à Nantes

A Nantes, la Semitan vient d’entamer l’expérimentation du NavibusH2, un catamaran électrique alimenté par de l’hydrogène.
 
Baptisé NavibusH2, la navette fluviale à hydrogène de la Semitan a été présentée le 20 juin dernier par Nantes Métropole. Construit à Bouin en Vendée par le chantier NAVALU, le NavibusH2 est un catamaran de 10,40 m de long sur 3,80 m de large doté d'une double homologation pour le transport de passagers : la première à 12 passagers dont 1 PMR et 10 vélos avec un pilote et la seconde avec 25 passagers dont 1 PMR et 10 vélos.
 
C’est un consortium de sept entités qui a planché sur ce nouveau bateau à hydrogène. Parmi les partenaires figurent l'architecte naval nantais Ship-ST, le chantier naval vendéen Navalu et le spécialiste de l'hydrogène Symbio FCell qui a travaillé sur toute la partie propulsion. L'ADEME et la Région Pays de la Loire sont également parties prenantes et ont apporté un soutien financier au projet. 
 

Deux piles à combustible

Sur le plan technique, le NavibusH2 fonctionne avec deux piles à combustible de 5 kW chacune qui sont "hybridées" avec des batteries électrochimiques. Sa consommation en hydrogène est de 1,3 kg/jour et l'énergie est stockée dans deux réservoirs à 350 bars de pression. 
 
Côté ravitaillement, une station hydrogène devrait être à terme installée sur le Port Boyer.
 
"Cette technologie est silencieuse et non polluante. Elle présente une grande autonomie et un temps de rechargement relativement rapide. Enfin, elle ne rejette aucun gaz à effet de serre", souligne un communiqué de presse de la Semitan.
 

De l'électrique à l'hydrogène

Pour la Semitan, il s'agit d'envisager le remplacement de "La Mouette", un catamaran à propulsion électrique. Lancée en 1995, la Mouette est animée par deux moteurs électriques, mesures 7 mètres de long et 3,35 m de large et assure quotidiennement 95 traversées en moyenne. En 2016, elle a transporté plus de 65.000 passagers.
 
Mis à l'eau début juin dans le port nantais, le NavibusH2 a débuté ses essais techniques sur l'Erdre le 22 juin. Ceux-ci se poursuivront jusqu'au 13 juillet avant l'ouverture de la ligne au public jusqu'au 30 septembre.  Il fonctionnera alors tous les après-midi, du lundi au vendredi, alors  que les autres services seront assurés par le bateau actuel.

Partager cette actualité