BMW et Torqeedo veulent électriser le Vendée Globe

Les deux partenaires allemands travaillent au développement d’un nouveau système de propulsion zéro émission pour le Malizia, bateau engagé par le Yatch Club de Monaco pour l’édition 2020 du Vendée Globe.

De l’automobile au monde du nautisme, il n’y a parfois qu’un pas. Déjà partenaire de Torqeedo pour la fourniture des packs batteries de sa gamme i, BMW s’associe à nouveau avec l’équipementier allemand. Cette fois, c’est de compétition dont il est question puisqu’il s’agit d’électrifier le bateau du skipper allemand Boris Herrmann pour la prochaine édition du Vendée Globe.

Pour les deux partenaires, il s’agit de développer une alternative verte pour remplacer le lourd moteur diesel (380 kg, carburant compris), aujourd’hui obligatoire pour des raisons de sécurité. L’idée ? Le remplacer par un moteur électrique Torqeedo associé à la technologie batteries de BMW. Un moteur électrique qui pourra servir d'hydro-générateur pour recharger les batteries et alimenter la quille basculante et les équipements électriques à bord. 

« Une course à voile autour du monde sans émissions, en produisant sa propre énergie, est une idée très tentante », reconnaît Boris Herrmann, le skipper du Malizia. « Notre partenaire technologique BMW mène une recherche intense dans le domaine des batteries de véhicules hybrides et électriques. Notre vision commune est l’intégration de ces batteries au Malizia » a-t-il ajouté. 

« Ce projet profite simultanément de l’expérience de Torqeedo, spécialiste des ensembles de propulsion pour bateaux, intégrant moteur électrique et gestion de l’énergie, et du savoir-faire de BMW, leader de la technologie des batteries automobiles » détaille Christoph Ballin, PDG de Torqeedo.

Pour plus d'information

Partager cette actualité